Selma

Selma retrace la lutte historique du Dr Martin Luther King (David Oyelowo) pour garantir le droit de vote à tous les citoyens. Une dangereuse et terrifiante campagne qui s’est achevée par une longue marche, depuis la ville de Selma jusqu’à celle de Montgomery, en Alabama, et qui a conduit le Président Johnson (Tom Wilkinson) à signer la loi sur le droit de vote en 1965.

253920.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Plus de 50 ans après la mort de Martin Luther King, un presque « biopic » lui est consacré puisque la réalisatrice Ava DuVernay ne se lance pas pour autant dans un biopic classique qui aurait retracé la vie du pasteur baptiste dans son ensemble.

La cinéaste a décidé de faire le choix judicieux de ne couvrir qu’un moment précis, daté entre son célèbre discours de Washington et son assassinat. Elle se concentre donc sur un épisode du combat de King qui a eu lieu en 1965 à Selma en Alabama. Des afro-américains se battaient là-bas pour obtenir la possibilité de voter librement sans discrimination. Ce fut donc un moment fort dans son combat pour mettre fin à la ségrégation sociale aux États-Unis. Ce film est classique et montre parfaitement la direction politique choisie par le pasteur américain ; qui est de promouvoir la non-violence à tout prix. Dans ce sens, les rencontres entre Martin Luther King et le Président Johnson sont captivantes. Les enjeux politiques et historiques sont importants mais pour autant la réalisatrice n’omet jamais l’omniprésence de la mort dans le quotidien de Martin Luther King. Le courage de ces hommes et de ces femmes lors de la marche de Selma est remarquable, parce qu’ils risquaient vraiment leur vie, comme le montre plusieurs drames qui ponctuent le récit.

240326.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

La force du film repose sur l’ensemble du casting qui semble terriblement concerné et investi par le projet de ce film et cela transparaît à l’écran. Dans le rôle titre, l’acteur David Oyelowo délivre une performance époustouflante du célèbre pasteur. Tim Roth est très bon dans son rôle et les autres seconds rôles sont également excellents tels que l’excellent Tom Wilkinson et Oprah Winfrey.

Au travers de séquences chocs dévoilées avec une certaine pudeur telle une demande d’inscription sur les listes électorales ou l’attaque des manifestants par les forces de l’ordre à coups de matraques et de gaz lacrymogène, le spectateur est rapidement plongé au coeur du récit et de bien faire comprendre à Martin Luther King que les droits civiques d’aujourd’hui ont été extrêmement difficiles à obtenir. Je souligne que certaines scènes sont d’ailleurs très dures à regarder et presque insoutenables, et on a vraiment du mal à contenir toute l’émotion ressentie face à cette folie pure et assassine envers le peuple noir américain. La BO, et notamment le titre « Glory » récompensé par l’Oscar de la meilleure chanson originale, vaut le coup. Néanmoins, je reproche au film un éclat dans sa mise en scène, très classique et une réalisation qui se perd à certains moments…

Pour conclure, « Selma » est un film intense et utile qui doit être montré aux lycéens.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s