Chappie

Dans un futur proche, la population, opprimée par une police entièrement robotisée, commence à se rebeller. Chappie (Sharlto Copley), l’un des droïdes policiers, est kidnappé. Reprogrammé, il devient le premier robot capable de penser et ressentir par lui-même. Mais des forces puissantes, destructives, considèrent Chappie comme un danger pour l’humanité et l’ordre établi. Elles vont tout faire pour maintenir le statu quo et s’assurer qu’il soit le premier, et le dernier, de son espèce.

570604.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Neill Blomkamp est un réalisateur unique puisqu’il a un style visuel reconnaissable, il raconte ses propres histoires à sa manière et c’est le cas avec tous ses longs-métrages..

Je trouve que ce film se différencie de pas mal de films de science-fiction déjà en prenant partie de commencer l’histoire d’un point de vue plutôt inhabituel. L’histoire est vraiment captivante, intéressante et intrigante car le spectateur découvre l’intelligence artificielle sur un robot pour la première fois doté d’une conscience et est donc capable d’agir et de ressentir comme un humain. De plus, les idées scénaristiques sont plutôt bien exploitées laissant un panel de sentiments et de questionnements au cours du long-métrage.

La réalisation est excellente et très bien rythmée et ne dispose aucune longueur subjugué aussi par de très bonnes scènes d’actions où les effets spéciaux sont extrêmement réussis. Certaines scènes sont très fortes et émouvantes à la fois.

001023.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le casting est réussi ; le réalisateur a refait appel à son ami Sharlto Copley pour jouer le très attachant « Chappie » en motion capture. En rôle principal, on retrouve également Dev Patel excellent dans la peau du scientifique à l’origine de l’intelligence artificielle de son robot. Je trouve que Hugh Jackman est assez en retrait et on tombe facilement dans la facilité du méchant qui veut lancer son armée de robot. Je regrette également le manque d’exploitation du personnage de Sigourney Weaver.

La thématique principale du film, l’éducation d’un robot par les Hommes, est vraiment originale, pleine de pistes de réflexion souvent à contre-courant des idées généralement véhiculées sur l’intelligence artificielle. Le film parle également de la filiation et de l’éducation.

Pour conclure, « Chappie » est un film de science-fiction divertissant, qui interroge intelligemment notre conscience et faisant avancer la science-fiction.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

4 commentaires

  1. La conscience qu’acquière le robot est un sujet qui avait déjà été abordée dans d’autres métrages comme « L’Homme Bicentenaire » (2000) ou encore « I, Robot » (2004). Sharlto Copley n’apparaît pas à proprement parler dans le film. Il effectue la motion capture pour donner vie au personnage de Chappie. Cette dernière est particulièrement réussie, car Chappie nous apparaît comme particulièrement humain à travers les émotions qu’il véhicule par ses expressions corporelles. Les effets spéciaux sont vraiment très réalistes. J’ai beaucoup apprécié ce métrage.
    Ma note : 16/20.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s