Arrête ou je continue

Pomme (Emmanuelle Devos) et Pierre (Mathieu Amalric). Ils sont ensemble depuis longtemps. Trop longtemps ? Ils sont pris dans cette combine qu’est devenu leur couple, ce discret désastre, pris dans ce numéro qui se joue presque malgré eux. Ils ont l’habitude de longues marches en forêt. Au cours de l’une d’elle, Pomme refuse de rentrer. Non. Juste non. Qu’il lui file le kway, qu’il lui file le pull, qu’il lui file le sac, elle reste… Elle disparaît dans les taillis. Sans fracas…

474849.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Quelques jours avant la sortie de son nouveau long-métrage, Sophie Fillières a une place assez importante dans le cinéma français. Ses films ont en commun un sens de la rupture de ton et j’aime beaucoup ce genre de cinéma que je trouve intelligent.

C’est une vraie comédie dramatique qui oscille intelligemment le rire et le désespoir, on frôle un humour et une délicatesse que j’ai rarement vu au cinéma donc c’est un film qui vaut vraiment le détour même s’il est passé inaperçu dans les salles. La première partie du film est vraiment excellente puisque l’extinction progressive d’un couple qui ne s’écoute pas plus qu’il ne s’entend, traitée d’une manière audacieuse et grinçante. J’avoue que l’histoire est assez banale mais elle est relevée ici par des dialogues à la fois savoureux et surréalistes offrant à cette comédie un certain charme.

318801.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est la sixième fois qu’Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric se donnent la réplique et leur couple fonctionne à merveille et j’ai même eu l’impression d’assister à un match de tennis tant leurs parties verbales ressemblent à une partie de ping-pong.

En revanche, j’aime beaucoup moins la deuxième partie du long-métrage plus contemplative dans la forêt qui souffre beaucoup de longueurs. Le film s’essoufle, victime de son propre souffle et commence à tourner en rond. Je trouve que la réalisatrice a fait ce choix désastreux puisqu’il ne se passe plus rien pour le spectateur. A la place, j’aurais préféré que la cinéaste explique pourquoi ce couple ne fonctionne plus avec une crise qu’ils traversent. De plus, les personnages secondaires sont très mal traités !

Pour conclure, « Arrête ou je continue » est une comédie pleine de fraîcheur dans un sujet assez grave mais la deuxième partie du film est ratée…

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 13/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s