Au bout du conte

Il était une fois une jeune fille (Agathe Bonitzer) qui croyait au grand amour, aux signes, et au destin ; une femme qui rêvait d’être comédienne et désespérait d’y arriver un jour ; un jeune homme (Arthur Dupont) qui croyait en son talent de compositeur mais ne croyait pas beaucoup en lui. Il était une fois une petite fille qui croyait en Dieu. Il était une fois un homme (Jean-Pierre Bacri) qui ne croyait en rien jusqu’au jour où une voyante lui donna la date de sa mort et que, à son corps défendant, il se mit à y croire.

20400070.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un mois avant la sortie du nouveau film d’Agnès Jaoui, j’ai décidé de m’y replonger dans son univers cinématographique avec son précédent film. D’autant plus que j’aime énormément ce duo de cinéastes dont le ton est un régal..

La dernière réalisation de Jaoui se faisait attendre avec impatience et cette idée de conte y ajoutait un peu d’authencité et de suspense… C’est un petit bijou de finesse, d’humour et de fantaisie par ce duo remarquable, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, qui parviennent à atteindre leur objectif : faire un parallèle extrêmement habile entre les contes de fée et les situations auxquelles nous sommes confrontés dans la société. Le film porte vraiment bien son nom, puisqu’il est un sorte de conte du Prince charmant à la sauce contemporaine, et que les personnages vont vivre des situations complexes. Pour moi, c’est une comédie assez audacieuse et osée qui bénéficie d’une bonne bande musicale et une photographie de grande qualité.

tournage "un jour mes princes viendront"

Agnès Jaoui est vraiment touchante dans sa maladresse par ses maladresses tandis que Jean-Pierre Bacri est au sommet de son art dans son rôle (comme d’habitude). Agathe BonitzerArthur Dupont et Benjamin Biolay ne sont pas en reste que leurs camarades de tournage mais ils sont extrêmement convaincants.

J’ai beaucoup aimé les références aux contes de fées qui se marient fort au récit et on retrouve avec grand plaisir le prince charmant de « La belle au bois dormant » , le grand méchant loup du « Petit chaperon rouge », le soulier de satin de « Cendrillon » , la maison en pain d’épice d’Hansel et Gretel et la très méchante reine de « Blanche Neige » comme symbole de notre société devenue sans repère. Les dialogues sont également très bien écrits et extrêmement savoureux !

Hormis cela, je trouve que le duo de cinéastes complices jettent un regard doux-amer sur nos rêves naïfs depuis l’enfance qui se heurtent à la réalité qui fait sans pitié et disparaître les princes charmants et les princesses.

Pour conclure, « Au bout du conte » est un film attachant et sincère, avec une morale qu’Agnès Jaoui a en tête : « Ils se marièrent, vécurent heureux et se trompèrent beaucoup« .

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s