Morning Glory

Bien qu’elle soit jeune, jolie, dynamique et ambitieuse, Becky Fuller (Rachel McAdams) est en pleine traversée du désert professionnelle et sentimentale. Aussi, lorsqu’on propose à cette productrice TV de reprendre « Daybreak », la matinale la moins regardée du pays, elle accepte le défi sans hésiter. Pour booster l’audience, elle décide d’engager Mike Pomeroy (Harrison Ford), le journaliste de légende de la chaîne. Mais le charisme de Mike n’a d’égal que ses caprices de star, et ses relations sont électriques avec Colleen Peck (Diane Keaton), sa co-présentatrice. Les coups bas hors-plateau s’accompagnent très vite de petites phrases assassines à l’antenne… Dans le même temps, Becky craque pour un producteur de la chaîne (Patrick Wilson), mais sentiments et travail ne font pas toujours bon ménage. Parviendra-t-elle à sortir l’émission de l’impasse et à trouver l’amour ?

19589831.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Roger Mitchell avait marqué nos esprits avec l’excellente comédie romantique : « Coup de foudre à Notting Hill », qui m’avait beaucoup plus donc j’attendais beaucoup sa nouvelle comédie ; d’autant plus qu’il s’est associé avec Aline Brosh McKenna (la scénariste du Diable s’habille en Prada) pour l’écriture du film.

Il nous livre une comédie romantique sans prétention, drôle, assez rythmé sur le monde de la télévision. On découvre que c’est un monde intéressant mais parfois cruel. Honnêtement, j’ai pris un réel plaisir à découvrir ce film avec une bonne histoire et des dialogues assez savoureux dans l’ensemble.

Un des points faibles du film est la caricature des personnages qui m’a assez gêné et les situations attendues s’enchaînent sans aucune surprise pour le spectateur. Mitchell avait toutes les ambitions pour faire pour faire une satire du monde la télévision et au final, le résultat se révèle assez superficiel.

19536127.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les comédiens servent parfaitement le récit, et chacun trouve sa place dans le déroulement du film. Rachel McAdams est pétillante dans son rôle tandis que le couple de présentateur Harrison Ford (dans un rôle inattendu) et Diane Keaton est à hurler de rire tant les répliques fusent entre les deux personnages. J’ai aussi beaucoup aimé les rôles de Jeff Goldblum et de Patrick Wilson.

Si le début du film intéresse le spectateur et fait sourire, la suite ennuie car ne se consacre plus qu’à mettre en place ces grosses ficelles pour arriver à cette fin naïve, sans parvenir à nous la rendre crédible. L’humour cynique laisse alors sa place à l’humour gentillet, sans saveur. C’est dommage…

Pour conclure, « Morning Glory » est une comédie agréable, sans surprises, qui a au moins le mérite de parler d’un contexte peu utilisé au cinéma.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s