La Journée de la jupe

Sonia Bergerac (Isabelle Adjani), professeur dans un collège, est au bord de la dépression nerveuse depuis que son mari l’a quitté. Un matin, elle découvre une arme cachée dans le sac d’un élève. Elle s’en empare et, involontairement, tire sur l’un d’entre eux. Paniquée, elle prend la classe en otage…

19055073.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

L’année 2009 marque donc son grand retour sur nos écrans avec un film qui a beaucoup fait parler de lui pour diverses raisons : La Journée De La Jupe. Au départ, cette oeuvre est un téléfilm qui a fait un record d’audience sur Arte puis il a été diffusé dans les salles de cinéma.

Dès le début, ce film est une dénonciation des difficultés d’enseignement dans les établissements scolaires de banlieue. Intense, brutal et n’hésitant pas à appuyer là ou ça fait mal, le film sait rapidement et intelligemment montrer une société à la dérive et ne semblant pas faire grand chose pour s’en sortir.  Il y a une seule victime (l’enseignante) face à des élèves indisciplinés, désinvoltes et inintéressés par les études. Mais les choses évoluent et c’est tout le système social des banlieues qui est vigoureusement dénoncé : le régime des caïds, de la terreur qu’ils imposent, avec la violence, le sexisme, les rackets et les viols. Ce huit clos nous tiens en haleine pendant une heure et demie et on a beaucoup de compassion pour la prof à bouts de nerfs qui à prit sa classe en otage. Ce drame psychologique nous fait réfléchir à la façon dont change le monde en ce moment et ça fait limite peur parfois.

19055074.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Isabelle Adjani atteint le somment de sa carrière après quelques années d’absence et elle est évidement parfaite et d’ailleurs elle est faite pour ce rôle. Son César de la meilleure actrice est totalement justifiée et méritée !

Le film souffle le froid et le chaud, ne juge pas ses personnages mais dénonce les dérives et et les mécanismes de la violence. La jupe y est présentée comme le symbole et le porte-drapeau de la sensibilité féministe.

J’aime moins la dernière partie du film qui vire au mélodrame avec la musique de fin qui m’a un peu agacé..

Pour conclure, « La Journée de la jupe » est un film fort, intense et émouvant, porté par une magistrale interprétation d’Isabelle Adjani.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s