Le Labyrinthe de Pan

Espagne, 1944. Fin de la guerre. Carmen (Ariadna Gil), récemment mariée, s’installe avec sa fille Ofélia (Ivana Baquero) chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal (Sergi Lopez), capitaine de l’armée franquiste. Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan (Doug Jones), le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu’elle n’est autre que la princesse disparue d’un royaume enchanté. Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l’a préparé à affronter…

18464516.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Qui n’a jamais été bercé par un conte de fée durant son enfance ? C’est ce qui compose, pour la plupart d’entre nous, une partie de notre enfance et que l’on en garde pendant toute notre vie. Mais avec ce film, le réalisateur mexicain Guillermo Del Toro a décidé d’écrire et de réaliser un conte de fée qui sort de l’ordinaire.

C’est un film très poétique, et sans doute l’un des plus beaux films fantastiques que j’ai vu ces dernières années. Je me rappelle la première fois où j’ai vu ce film en 2007, c’était l’époque où comme tous les enfants, je pensais que tous les contes de fées finissaient de la même manière : une fin heureuse. Le cinéaste parvient à créer d’un côté, une peinture brutale et noire de l’Espagne rongé par la guerre civile et qui, sans aucun répit. J’avais été choqué par la violence extrêmement brutale et la noirceur de certaines scènes particulièrement sanglantes et terrifiantes mais qui sont également d’une grande brutalité tout en n’oubliant pas d’y apporter une touche de Poésie et d’émotion qui y sont parfaitement dosées. Ce long-métrage fantastique et dramatique récompensé par trois Oscars est un réel bijou du cinéma ! L’histoire se révèle très intéressante et au propos très dur et j’avoue que le mélange entre le réel et l’imaginaire m’a assez perturbé et le mélange est vraiment bien, ce qui fait que le spectateur est parfois perdu entre les deux… J’avais eu un peu peur du pari de Del Toro mais il réussit à fusionner les genres d’une manière extraordinaire.

Une des qualités de ce long-métrage est sa capacité à rester ambigu puisque l’on ne sait jamais si nous sommes dans un rêve que s’imagine la petite Ofelia ou bien dans un monde ou existe réellement les créatures magiques comme les faunes ou les fées. Les trois épreuves sont plutôt bien construites mais j’ai eu une préférence  pour la deuxième, très angoissante, avec de belles couleurs, et qui est d’un angoisse total !!!

18865829.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les acteurs sont tous excellents mais mention spéciale à l’acteur Sergi Lopez, absolument exceptionnel, qui fait preuve d’une froideur qui ne laisse personne indifférent !

De plus, le film nous transporte dans un monde violent, un monde de peur bien réel, où il n’y a aucune échappatoire. Pour ma part, c’est un film magnifique, sensible et émouvant en passant parfois dans les domaines de l’horreur et de l’insoutenable. Le réalisateur a réussi de faire une oeuvre d’art où une poésie mélancolique et pessimiste se met en place au fil de ce conte dont la morale qui nous est dévoilé à la fin nous déchire le cœur et pour laquelle deux visons s’imposent : l’acceptation de la réalité se fait par le sacrifice de l’innocence ou grandir est également d’admettre que l’horreur est peinte sur le visage de l’Homme.

Pour conclure, « Le Labyrinthe de Pan » est un merveilleux conte horrifique et historique, tout en étant à la fois effrayant, poétique et émouvant. Un des plus grands chef-d’oeuvres cinématographiques des années 2000.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s