The Queen

Dimanche 31 août 1997. La princesse Diana meurt des suites d’un accident de voiture survenu sous le pont de l’Alma à Paris. Si cette disparition plonge la planète dans la stupeur, elle provoque en Grande-Bretagne un désarroi sans précédent. Alors qu’une vague d’émotion et de chagrin submerge le pays, Tony Blair (Michael Sheen), élu à une écrasante majorité au mois de mai précédent, sent instantanément que quelque chose est en train de se passer, comme si le pays tout entier avait perdu une soeur, une mère ou une fille. Au château de Balmoral en Ecosse, Elizabeth II (Helen Mirren) reste silencieuse, distante, apparemment indifférente. Désemparée par la réaction des Britanniques, elle ne comprend pas l’onde de choc qui ébranle le pays. Pour Tony Blair, il appartient aux dirigeants de réconforter la nation meurtrie et il lui faut absolument trouver le moyen de rapprocher la reine de ses sujets éplorés.

18699972.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Il n’est jamais facile de réaliser un film sur l’histoire récente, par manque de recul, mais aussi parce qu’il faut incarner des personnages, vivants ou morts, que l’on a tous à l’esprit.

Stephen Frears filme un bras de fer glacial entre une reine dépassée, mais d’une grande force et un peuple aux abois dont la voix est portée par un Blair porté ici aux nues. Tout ça est d’une finesse inouïe, c’est intelligent et moderne. Le cinéaste parvient à nous plonger au milieu d’un monde qui nous est habituellement fermé et on se délecte des doutes des puissants et des jeux de pouvoir et de séduction qui peuvent entrer en jeu. Le spectateur est plongé dans le deuil de Lady Diana, est en tension face à un possible écroulement de la monarchie britannique lorsque le peuple pense que la Reine n’a pas respecté l’endeuillement et les funérailles de sa proche. L’ambiance, le ton est incroyablement réaliste : on a l’impression que le film a été tourné au moment du décès de Diana.

18699980.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Helen Mirren est vraiment exceptionnelle dans ce rôle.Son jeu qui fait ressortir la soit disant froideur de la reine est remarquable. Cette reine est plus vraie que nature ! Michael Sheen est formidable en Tony Blair.

Le film se révèle être une excellente satire de la vie politique anglaise que cela soit au niveau du gouvernement, ou au niveau de la famille royale, le film  est souvent drôle, parfois cruel. Mais au final le portrait qui est fait de la reine est celui touchant d’une femme prisonnière de son éducation traditionaliste, qui toute sa vie s’est entièrement donné a sa charge et qui tout d’un coup se heurte a l’incompréhension de son peuple et de son entourage.

Pour conclure, « The Queen » est un très bon biopic intelligent, au rythme soutenu, renforcé par une mise en scène soignée, et porté par une magistrale Helen Mirren.

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

9/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s