Die Hard : belle journée pour mourir

John McClane (Bruce Willis) se rend à Moscou pour aider son fils Jack (Jai Courtney), qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et le menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

20436730.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce film est le cinquième volet de la saga « Die Hard » dont je suis fan depuis que je suis gosse, j’avoue que j’ai une tendresse pour le personnage de John McClane puisque c’est quelqu’un qui a réveillé le cinéma d’action à la fin des années 80. Si les trois volets sont excellents, le quatrième m’avait un peu déçu et malheureusement, ce volet-là est clairement le moins bon de la saga…

Comme dans les 4 volets précédents, je m’attendais à voir un flic de haute voltige qui s’attire les emmerdes, qui se retrouvent dans des situations burlesques, qui possèdent des répliques cultes et qui ne sort jamais sans son débardeur blanc. A la place, on a le droit à un flic lambda, avec ses problèmes familiaux et je sens qu’il n’est plus vraiment le flic le plus coriace de New York. Avant de voir cette suite, je m’attendais à une nouvelle aventure explosive et spectaculaire, mais malheureusement, ce film est une catastrophe à presque tous les niveaux massacrant la plus grande franchise d’action des années 80 et 90. Je n’ai plus retrouvé l’univers drôle et d’action bien filmé de « Die Hard » ; en effet, cet opus déroge complètement à la règle scénaristique des précédents volets et rompt totalement avec le style de la série, ce qui le rend évidemment très inférieur à ceux-ci. L’humour, qui était très présente dans les autres opus, est ici malgré les tentatives assez insipides…

20386145.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Bruce Willis n’incarne plus John McClane puisque l’acteur semble avoir perdu l’âme de son héros qui l’a fait connaître aux yeux du grand public. Dans ce volet, McClane apparaît ici comme un vieux flic pas loin de la retraite, qui fait que de se plaindre et qu’il balance des vannes alors que son fils, incarné par Jai Courtney, est sous-développé…

L’histoire est assez banale et inintéressante et je dois dire qu’elle est même classique puisque les rebondissements sont vraiment prévisibles donc malheureusement le suspense n’est plus présent dans ce film… De plus, l’aventure ne dure que 1h35, ce qui est très court pour la franchise et la fin est totalement bâclée à mes yeux. La scène de la fusillade à Tchernobyl m’a vraiment gêné…

Pour conclure, « Die Hard : belle journée pour mourir » est un film d’action extrêmement classique, avec une histoire banale et des personnages sans grand intérêt. Dommage…

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

4/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s