Le Diable s’habille en Prada

Fraîchement diplômée, Andrea (Anne Hathaway) débarque à New York et décroche le job de rêve. Mais en tant qu’assistante de la tyrannique rédactrice en chef d’un prestigieux magazine de mode (Meryl Streep), elle va vite découvrir ce que le mot « enfer » veut dire…

18844533.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce film est une petite satire du monde de la mode, et au passage, une franche adaptation de la romancière Lauren Weisberger, qui s’est inspiré de sa propre expérience d’assistante de la rédactrice en chef du magazine Vogue. Pour adapter ce livre, le nom de David Frankel est venu puisqu’il avait réalisé quelques épisodes de la série télévisée « Sex and the City ».

Au premier abord, ce n’est pas un film qui m’attirait mais le casting et les critiques du film ont attiré ma curiosité et je dois avouer que j’ai passé un très bon moment et que je ne me suis pas ennuyé. Tout d’abord, la mise en scène est captivante et amusante et une partie du scénario gravite autour de deux personnages radicalement différents. D’un côté, il y a cette figure emblématique du monde de la mode, Miranda Priestley, une personnalité influente ; et de l’autre, l’assistante ordinaire et potiche qui deviendra rapidement la chouchoute de la patronne. Elle se laisse littéralement aborder par ce milieu impitoyable, et en oublie peu à peu ses principes fondamentaux. Puis, le scénario est assez intelligent puisqu’il réserve plein de rebondissements et de suspense devant les délires de la patronne. Honnêtement, je me suis demandé à chaque moment comment Andréa va se sortir des différentes « missions impossibles » dictées par sa boss.

353061.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

La formidable Meryl Streep délivre une prestation épatante en rédactrice tyrannique. Elle offre un réel charisme, beaucoup de classe et d’élégance puisqu’elle donne le meilleur d’elle-même sans jamais devenir caricaturale. Anne Hathaway est magnifique et remarquable dans son rôle d’assistante perdue et son charme et sa maladresse sont vraiment irrésistibles. Les seconds rôles sont aussi excellents notamment la formidable Emily Blunt, assez irrésistible dans son rôle de la première assistante.

Malheureusement, même si le film n’évite cependant aucun clichés du genre, notamment au milieu et à la fin du long-métrage…

Pour conclure, « Le Diable s’habille en Prada » est une très bonne comédie et montre à merveille le monde cruel et impitoyable de la mode, avec de très bons acteurs !

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

8/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s