Le Fidèle

Lorsque Gino (Matthias Schoenaerts) rencontre Bénédicte (Adèle Exarchopoulos), c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger. Alors Gino et Bénédicte vont devoir se battre envers et contre tous, contre la raison et contre leurs propres failles pour pouvoir rester fidèles à leur amour.

5712552.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le cinéaste belge Michaël R.Roskam s’est fait connaître en France et dans le monde entier dès son premier film magistral « Bullhead » dont j’en parlerai prochainement dans une chronique ; nommé à l’Oscar du meilleur film étranger en 2012 ; son deuxième film « Quand vient la nuit » se déroulait à New York et adapté du roman de Dennis Lehane. Pour son troisième long-métrage, il revient à Bruxelles et c’est un réalisateur qui a beaucoup de talent dont je suis sa filmographie attentivement. Tout d’abord, le point en commun à sa filmographie est les histoires de gangsters puis il retrouve son acteur fétiche : Matthias Schoenaerts. Puis, le cinéaste met en scène des histoires de jeunes hommes qui deviennent des hommes. C’est-à-dire comment faire pour sortir de cette violence pour devenir un homme ? Et toujours, il y a la femme qui est sur la route, représentant un espoir pour assurer cette transformation. Et cet espoir est très incarné par Adèle Exarchopoulos.

Comme vous pouvez le deviner, j’attendais beaucoup de ce long-métrage. C’est quand même un film qui pendant 2h10 fait preuve d’une maestria de mise en scène hallucinante ! Même s’il y avait quelques longueurs dans sa dernière partie que je reproche, il n’y a pas une scène où je n’étais pas accroché à mon fauteuil. Je trouve que Roskam a tout le temps des idées ! Ce qui est incroyable dans ce film est que le spectateur a l’air de connaître parfaitement le programme de ce polar romanesque : une passion amoureuse entre un gangster et une jeune fille ; on va dire que c’est la princesse et le voleur. Et c’est là le talent de Roskam parce qu’il ne fait jamais exactement ce qu’on attend de lui : il y a de la pulsion puis il y a des moments de respiration ! La scène au restaurant au début du film est une réussite totale puisqu’elle est immersive ; j’avais envie d’être avec les personnages pour chanter et danser !

471829.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme je vous l’ai dit au début de ma chronique, j’aime beaucoup le film qui est divisé en trois parties : j’ai adoré les deux premiers chapitres mais j’aime moins la dernière qui est assez « too much ». Côté casting, le belge Matthias Schoenaerts, césarisé en 2012 pour l’excellent « De rouille et d’os » est absolument magistral et il est toujours parfaitement à l’aise dans ce genre de rôle qui lui va à merveille tandis que la jeune Adèle Exarchopoulos, révélée et césarisée pour l’exceptionnel « La vie d’Adèle » s’en sort également très bien et je dois vous avouer que cette fille dégage un érotisme assez dingue dans la plupart de ses films, dont « Éperdument »  (dont je vous en parlerai bientôt dans une chronique). Le duo fonctionne à merveille même si j’avais vraiment quelques réserves au début de leur relation, j’avais un peu peur de ne pas y croire à leur histoire d’amour.

L’amour entre les deux protagonistes est vraiment émouvant et tout ce qui leur arrive m’a pris aux tripes. Pour moi, le titre du film « Le Fidèle » prend une autre signification à la fin de la troisième partie, vous verrez ! La conclusion est incroyable avec une des plus belles fins de films de l’année !

Pour conclure, « Le Fidèle » est un excellent film, qui mélange astucieusement les genres, servi par un excellent duo de comédiens !

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

9/10

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s