Hitchcock

Alfred Hitchcock (Anthony Hopkins), réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma (Helen Mirren), sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en oeuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : PSYCHOSE.

HITCHCOCK

A la base, ce film ne m’a pas attiré tant que ça. On a déjà vu pas mal de biopics et pourtant, je m’attendais à vraiment quelque chose d’exceptionnel et malheureusement, ce n’est pas le cas. Tout d’abord, c’est une plongée intéressante dans le cinéma des années 50. Le scénario du film est vraiment intelligent puisque le spectateur suit la vie personnelle d’Hitchcock, de ses tourments, de ses sentiments, de sa face cachée et sombre ; puis les dessous son plus célèbre film et considéré comme un chef-d’oeuvre : « Psychose ».

Attention, ce film ne parle pas réellement de « Psychose », c’est le fil conducteur de ce long-métrage. Même si j’ai appris pas mal de choses dans ce film, je trouve que ce long-métrage souffre d’une mise en scène assez sage et académique, ce qui es dommage dans ce genre de film. Je m’attendais à quelque chose de plus stylisé dans sa mise en scène.

20330879.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Même si le jeu d’Anthony Hopkins est très bon, je trouve qu’il est trop dans la retenue et ne m’a pas parvenu à me faire croire pendant le film qu’il est réellement le personnage d’Hitchcock. Malgré tout le talent et l’admiration que je lui porte, ce n’est pas l’homme de la situation. Il se fait bouffer par l’exceptionnelle interprétation de sa femme Alma Reville, incarnée par l’excellente Helen Mirren, il faut reconnaître qu’elle est vraiment extraordinaire dans ce rôle et décroche la meilleure prestation du film avec une intensité dans sa façon de parler. C’est un rôle taillé sur mesure pour la comédienne oscariséeScarlett Johansson est absolument divine et excellente en Janet Leigh. Même si Jessica Biel et Toni Collette sont convaincantes, leurs apparitions sont un peu limitées et c’est ce que je regrette…

Il y a toutefois des scènes intéressantes comme « la projection au cinéma de Psychose » et la scène de fin est extrêmement maîtrisée. Comme je vous l’ai évoqué au début, le scénario du film se concentre sur la relation entre Hitchcock et sa femme et c’est vraiment le point fort puisqu’elle apporte de l’intérêt au long-métrage et que c’est la première fois que ces deux grands acteurs sont réunis sur grand écran, donc les cinéphiles étaient très excités.

Pour conclure, « Hitchcock » est un bon biopic mais qui n’est pas en adéquation parfaite avec le personnage et l’histoire de son chef-d’oeuvre « Psychose ». Je souligne quelques qualités dans ce film mais je m’attendais à beaucoup mieux…

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

7/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s