The Ghost Writer

The Ghost, un « écrivain-nègre » à succès (Ewan McGregor) est engagé pour terminer les mémoires de l’ancien Premier ministre britannique, Adam Lang (Pierce Brosnan). Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang…

19204498.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour ce film, Roman Polanski adapte sur grand écran le roman à succès de Robert Harris, intitulé « L’homme de l’ombre ». Il fait appel à deux bons acteurs pour incarner les deux rôles principaux. Ours d’Argent au Festival de Berlin en 2010, ce thriller sur fond de politique avait attisé ma curiosité dans la mesure où il avait été mis sous le feu des projecteurs en même temps que l’actualité bouillante du cinéaste.

Dès les premières secondes du film, il y a un climat étrange qui s’installe : un meurtre étrange, un politicien rédigeant ses mémoires, un nouveau nègre à ses côtés, il n’en fallait plus au réalisateur pour m’embarquer dans une intrigue qui m’a tenu en haleine jusqu’à un final magistral. Polanski réussit à capter mon attention de la première à la dernière seconde avec une mise en scène sobre où chaque détail a son importance dans le dénouement de l’intrigue. Je trouve qu’il y a un air hitchcockien dans la manière de filmer l’histoire et les personnages, un peu comme « Sueurs froides ».

19204490.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Polanski met en scène des acteurs offrant aux spectateurs des rôles d’une justesse inouïe. Ewan McGregor a enfin un rôle qui lui va à merveille, il est juste épatant ! Pierce Brosnan est très bon en Premier ministre essayant de redresser un navire en perdition et les femmes tiennent également une part importante dans ce film. Comme d’habitude, Olivia Williams est convaincante et a un rôle plus important que je l’imaginais.

La mise en scène est vraiment brillante et le réalisateur arrive à créer une atmosphère saisissante et à faire ressortir de la tension de chaque plan. Il parvient à maintenir l’attention même dans les moments les plus calmes. La musique est également déroutante puisque le talentueux Alexandre Desplat a composé une belle partition à la fois élégante et épurée.

Pour conclure, « The Ghost Writer » est un grand film, maîtrisé de bout en bout. A voir !

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

9/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s