Les Femmes de l’ombre

Engagée dans la Résistance française, Louise (Sophie Marceau) s’enfuit à Londres après l’assassinat de son mari. Elle est recrutée par la SOE, un service secret de renseignement et de sabotage piloté par Churchill. Dans l’urgence, on lui confie sa première mission, l’exfiltration d’un agent britannique tombé aux mains des allemands alors qu’il préparait le débarquement sur les plages normandes. L’homme n’a pas encore parlé mais le temps presse. Louis doit d’abord constituer un commando de femmes spécialement choisies pour les besoins de l’opération. Pour le recrutement, tous les moyens sont bons : mensonges, chantage, remises de peine. Elle engage Suzy (Marie Gillain), danseuse de cabaret qui excelle dans l’art de séduire les hommes ; puis Gaëlle (Déborah François), chimiste, spécialiste en explosifs : enfin, Jeanne (Julie Depardieu), prostituée, capable d’assassiner de sang-froid.

18832542.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

La nouvelle réalisation de Jean-Paul Salomé apparaît d’abord comme une oeuvre dure. J’étais très intrigué de regarder ce film et malheureusement, j’ai été déçu de ce film… J’ai eu un sentiment amer pendant toute la durée de ce long-métrage car j’ai été surpris de la froideur de la narration et l’horreur reconstituée. La réalisation s’avère classique mais elle est quand même efficace.

Certes, je trouve que c’est un film courageux sur la seconde guerre mondiale et qui met l’accent sur le rôle important qu’ont joué les femmes au sein de la Résistance. Courageuses et héroïques, elles étaient nombreuses à oeuvrer en secret pour la libération de notre pays, que ce soit pour le compte de De Gaulle ou de Churchill. Pourtant, à la fin de la guerre, on ne les a pratiquement pas saluées. Ce film a permis de rendre aux femmes résistantes les honneurs qui leur sont dues.

18861319.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

L’interprétation de ce film est variable, celle qui sort du lot est sans aucun doute Julie Depardieu, très convaincante, qui m’a beaucoup surpris alors que Julien Boisselier paraît un peu léger dans un rôle très cadré. Comme d’habitude, l’actrice préférée des Français, la sublime Sophie Marceau est impeccable tandis que Marie Gillain est assez convaincante. Déborah François est émouvante.

Je note quelques maladresses dans la mise en scène mais surtout dans la manière de construire et de présenter les personnages principaux un peu trop schématisés… Il en va de même pour le scénario qui aurait pu être un peu plus dense… En tant que spectateur, je reste un peu sur ma faim…

Le fait de vivre ces évènements tragiques au travers du regard des femmes rend l’expérience plus réaliste que tout ce que l’on a pu voir jusqu’à maintenant. On comprend mieux les souffrances physiques et morales qu’ont leur a fait subir, les moments de faiblesse et même de trahison qui pouvaient en résulter, mais surtout le courage qu’il fallait pour continuer à se battre, que ce soit par conviction ou par instinct de survie.

Pour conclure, « Les Femmes de l’ombre » est un film qui ne vous laissera pas indifférent malgré les maladresses de sa mise en scène…

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

7/10

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s