Quand J’étais Chanteur

Alain (Gérard Depardieu), 50 ans, est chanteur de bal à Clermont-Ferrand. Il fait aussi les comités d’entreprise et les inaugurations. Il a les cheveux teints et est mondialement connu à Clermont-Ferrand. La chanson était toute sa vie lorsqu’il rencontre Marion (Cécile de France)

18642580.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le réalisateur Xavier Giannoli nous livre une histoire d’amour belle d’originalité et de sincérité. Calme et posé, il sonde les frustrations amoureuses, les peurs et les contradictions d’un couple mal assorti qui se découvre. Un chanteur ringard de province, ombre méconnue de Frank Michael, vieillissant, presque abandonné, qui redécouvre l’amour et l’inspiration auprès de Cécile de France. Celle-ci, agente immobilière, fraîchement débarquée en province, est surprise d’être aimée et hésitante à se lancer. Différence d’âge (il vieillit ; elle resplendit), de style de vie (il vit avec une chèvre ; elle s’affirme en tant que working girl des temps modernes)… Tout les sépare, mais le coup de foudre du vieux crooner sur le retour foudroie la belle dont l’amusement et la condescendance vont se muer en fascination.

Giannoli filme sans complaisance et sans ironie ses deux personnages atypiques dans un univers de bal musette devenu cinématographiquement lumineux sous sa généreuse caméra. Jamais moqueur, toujours respectueux, il introduit cette province avec un regard judicieux offrant à ses deux acteurs principaux de briller.

18642583.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Gérard Depardieu, sobre et attendrissant en chanteur de bal, trouve ici un de ses meilleurs rôles aux côtés de la sublime et talentueuse Cécile de France dans un vrai rôle de femme.

Le scénario est très bien écrit puisqu’il évite les clichés et je trouve que cette chronique sentimentale de Giannoli est aussi belle que la chanson de Michel Delpech. Oscillant constamment entre comédie et drame, l’histoire de ces deux solitaires qui se reconnaissent et qui naît entre eux quelque chose qui pourrait bien être de l’amour nous va droit au coeur !

Les dialogues se révèlent subtilement simples et pourtant assez pénétrants. Alexandre Desplat nous délivre encore une fois une délicieuse partition musicale.

Pour conclure, « Quand J’étais Chanteur » est un très bon film, très agréable, servi par deux excellents acteurs !!

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

8,5/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s