127 heures

Le 26 avril 2003, Aon Ralston (James Franco), jeune de homme de vingt-sept ans, se met en route pour une randonnée dans les gorges de l’Utah. Il est seul et n’a prévenu personne de son excursion. Alpiniste expérimenté, il collectionne les plus beaux sommets de la région. Pourtant, au fin fond d’un canyon reculé, l’impensable survient : au-dessus de lui un rocher se détache et emprisonne son bras dans le mur de rocaille. Le voilà pris au piège, menacé de déshydratation et d’hypothermie, en proie à des hallucinations… Il parle à son ex petite amie, sa famille, et se demande si les deux filles qu’il a rencontrées dans le canyon juste avant son accident seront les dernières. Cinq jours plus tard, comprenant que les secours n’arriveront pas, il va devoir prendre la plus grave décision de son existence…

19505750.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce film est fondé sur l’accident d’Aron Ralston, un randonneur américain qui, malgré son expérience, s’est retrouvé coincé pendant 127 heures dans un canyon près de Moab dans l’Utah en 2003. 3 ans plus tard, dès la publication du livre « Plus fort qu’un roc » retraçant son expérience, le réalisateur oscarisé Danny Boyle l’a approché pour adapter son histoire au cinéma avec James Franco dans le rôle titre.

En effet, sur le papier, raconter l’histoire d’un mec qui est bloqué à cause d’un rocher et qui se retrouve seul au fond d’un canyon pendant 127 heures, ça sentait quand même le sujet un peu ennuyeux avec zéro rythme et aucune action. Pourtant Danny Boyle et Simon Beaufoy ont su écrire une histoire passionnante et captivante du début jusqu’à la fin. Dès le début du film, j’ai éprouvé une grande sympathie pour ce personnage aventurier et solitaire, puis, lorsque le drame survient, le spectateur se sent vraiment mal pour lui. Pendant 1h34, j’ai eu la sensation désagréable d’être pris au piège et c’est ainsi que je me suis retrouvé plongé dans un huit clos en pleine nature. Rarement dans un film, j’ai ressenti de la douleur et de la détresse pour un protagoniste.

19603038.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

James Franco est excellent dans le rôle, il a le charme du personnage et incarne parfaitement les différentes facettes de sa personnalité et il nous livre sa performance la plus aboutie de sa carrière. Il n’a pas volé sa nomination aux Oscars ! De plus, j’ai beaucoup aimé le paradoxe qui est fait entre cet aventurier solitaire qui du fond de son canyon ne va jamais autant ressentir l’utilité et le besoin du monde qui l’entoure. En quête spirituel face à lui-même, face à ses peurs, ses hallucinations, ses regrets… j’ai aimé la façon dont le personnage reste calme, posé et n’abdique pas jusqu’à l’issue finale où on en ressort nous-même extrêmement éprouvé.

A travers cette histoire, j’ai vraiment ressenti l’aventure, la quête de soi, l’importance des gens dans notre vie et l’amour de la nature. Pleins d’éléments sont ainsi abordés avec beaucoup de justesse et même la plus légère des scènes trouve son importance dans le récit avec une scène d’ouverture intelligente surtout grâce au fait qu’on sait ce qui va lui arriver. Les scènes d’hallucinations sont très belles elles aussi et les décors sont remarquablement exploités avec un canyon qui est filmé sous tous ses angles afin d’éviter d’être trop répétitif. Du coup, la mise en scène est dynamique et très rythmé et à aucun moment je n’ai senti ce film ennuyeux. J’ai même été agréablement surpris de voir à quelle vitesse l’action se déroulait.

Pour conclure, « 127 heures » est un excellent film, surprenant, prenant et très réaliste, porté par un James Franco remarquable et qui nous livre sa meilleure performance d’acteur.

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

9/10

Bande-annonce :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s