Sunshine

En cette année 2057, le soleil se meurt, entraînant dans son déclin l’extinction de l’espèce humaine. Le vaisseau spatial ICARUS II avec à son bord un équipage de 7 hommes et femmes dirigé par le Capitaine Kaneda est le dernier espoir de l’humanité. Leur mission : faire exploser un engin nucléaire à la surface du soleil pour relancer l’activité solaire. Mais à l’approche du soleil, privés de tout contact radio avec la Terre, les astronautes perçoivent un signal de détresse en provenance d’ICARUS I, disparu sept ans auparavant. Un terrible accident les contraint à modifier leur trajectoire. Ils doivent désormais lutter pour rester en vie, ne pas sombrer dans la folie, mais avant tout mener à bien leur mission essentielle pour l’avenir de l’humanité.

18759622.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Après son retour en force avec « 28 jours plus tard », le réalisateur Danny Boule signe sans doute son chef-d’oeuvre avec son magnifique « Sunshine ». Il a ainsi su trouver l’équilibre entre le film de science-fiction riche en suspense et le véritable film d’auteur. Je dois dire que je n’ai pas regretté le voyage puisque ce film brille autant que le soleil lui-même, c’est fabuleux ! C’est un film immersif, j’ai eu l’impression durant 1h40 d’être à bord d’Icarus parmi l’équipage pour une mission suicide dont le spectateur se demande si on va revenir vivant.

Ce que je trouve remarquable dans ce film, c’est qu’il doté d’une réelle ambition : montrer comment un groupe d’hommes et de femmes s’organisent entre eux alors qu’ils portent sur les épaules la plus grosse responsabilité de tous les temps : sauver l’humanité. A partir de ce moment-là, le film nous amène à une réflexion sur l’être humain, le sacrifice, la religion, la folie et la responsabilité. Danny Boyle nous plonge dans un univers extraordinaire, coupé de toute réalité mais qui au final délivre un message que chacun peut comprendre ou interpréter concernant la nature de l’Homme.

Sunshine
2007
Real : Danny Boyle
Cillian Murphy
COLLECTION CHRISTOPHEL

Au travers de ces 7 astronautes engagés dans une lutte contre l’immensité de l’univers, avec pour but ultime de faire revivre le soleil, il nous montre que l’homme, dans ses erreurs, ses faiblesses, ses peurs, face à ses choix, peut être capable de grandes choses.
Ce film, mêlant plusieurs genres (science-fiction, fantastique, horreur, thriller…) est remplis d’images sublimes, le tout accompagné d’une musique sublime.

Le casting est assez brillant. On retrouve notamment Cilian Murphy qui montre qu’il est à l’aise dans un registre tout autre que d’habitude. Michelle Yeoh, Rose Byrne et Chris Evans sont très bon eux aussi. Le film allie avec panache l’action, la science-fiction et le thriller. Dans l’ensemble, la mise en scène répond aux attentes. Danny Boyle équilibre convenablement le sensationnel et l’émotionnel, du moins dans les 2/3 du film. Visuellement, le contrat est pleinement rempli. On a le droit à des plans sublimes et le travail sur la lumière est parfaitement adapté. Les effets spéciaux sont eux aussi globalement réussis. Le rythme tourne sur une bonne dynamique, un mélange haletant entre le thriller et la SF. La musique de John Murphy est excellente, il s’agit clairement d’un de ses meilleurs scores. Le thème principal, « The Surface of The Sun » est tout simplement magnifique.

Pour conclure, « Sunshine » est un film de science-fiction profondément beau et immersif qui a propre identité. Un chef-d’oeuvre !

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

10/10

Bande-annonce :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s