Seven Sisters

2073. La Terre est surpeuplée. Le gouvernement décide d’instaurer une politique d’enfant unique, appliquée de main de fer par le Bureau d’Allocation des Naissances, sous l’égide de Nicolette Cayman (Glenn Close). Confronté à la naissance de septuplées, Terrence Settman (Willem Dafoe) décide de garder secrète l’existence de ses 7 petites-filles. Confinées dans leur appartement, prénommées d’un jour de la semaine, elles devront chacune leur tour partager une identité unique à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule personne : Karen Settman (Noomi Rapace). Si le secret demeure intact des années durant, tout s’effondre le jour où Lundi disparaît mystérieusement…

100047.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Tout d’abord, je ne suis pas un adepte de la science-fiction. Malgré une promotion assez discrète, le film marche vraiment bien, il est même en tête du box-office depuis 2 semaines, rassemblant plus d’1 million de spectateurs en France. Et c’est mérité puisqu’il se démarque des autres blockbusters. Avec une bande-annonce prometteuse, un synopsis qui attire la curiosité, et une actrice qui confirme son talent, j’étais impatient de le découvrir, d’autant plus qu’une de mes meilleures amies a également vu ce film et m’a donné encore plus envie.

« Seven Sisters » (« What happened to Monday ? » en version originale) est un film de science-fiction, mais c’est plus précisément une dystopie. Une dystopie est une fiction qui présente généralement une société où il est impossible d’atteindre le bonheur. Dans cette société, il est interdit d’avoir plusieurs enfants. Si des frères et soeurs sont trouvés, ils sont arrêtés et envoyés pour être cryogénisés, le temps que la population mondiale se réduise. Plusieurs personnes tentent de cacher les naissances afin de ne pas séparer les frères et soeurs. C’est là que Terrence Settman et ses sept petites filles entrent en scène… En effet, sa fille meurt lorsqu’elle accouche et il est en situation d’illégalité. Il décide donc de mettre en place un système pour pouvoir élever ses sept petites filles : elles vont partager une seule et même identité, celle de Karen Settman, lorsqu’elles sortiront en public, à tour de rôle, chacune un jour de la semaine… A la maison, elles seront elle-mêmes et porteront des prénoms bien représentatifs : lundi, mardi, mercredi… jusqu’à dimanche ! Chacune a sa propre personnalité et son propre look. Certaines ressortent du lot grâce à leur couleur ou coupe de cheveux, mais d’autres passent un peu plus inaperçues. Après avoir bien observé le film, voici une petite représentation pour rappel :

  1. LundiElle a de longs cheveux noirs. C’est elle qui doit montrer l’exemple aux autres. Elle disparaît au début du film, lors de son jour de sortie, un lundi.
  2. MardiElle est rousse et surtout addict à la drogue. Elle est la première à sortir après la disparition de sa soeur.
  3. MercrediSportive, elle est préoccupée par ce qu’elle mange et sa santé. 
  4. JeudiElle a les cheveux courts et aime la liberté. 
  5. Vendredi : L’intello de la famille, qui porte toujours un bonnet. C’est grâce à ses talents que leur identité commune « Karen » décroche sa promotion.
  6. Samedi La blonde, désinvolte, elle semble vouloir profiter de la vie qu’autre chose.
  7. Dimanche Elle est optimiste et se soucie de ses soeurs. 

099735.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Elles partagent une identité collective, lorsqu’elles sortent de leur appartement. Elles cachent leurs caractéristiques personnellement, notamment leurs cheveux, à l’aide d’une perruque. Chaque soir, elles font un débrief de ce qu’elles ont fait et vu.

Comme je l’ai évoqué au début, j’ai beaucoup apprécié ce film. L’histoire est assez fascinante et intelligente avec des décors apocalyptiques. La plupart des scènes d’actions sont prenantes, la violence est omniprésente dans un monde glauque où la loi ne fait pas de cadeau, même si j’ai remarqué qu’il y a quelques invraisemblables aux scènes d’actions (notamment à la scène d’explosion). Je trouve que le réalisateur Tommy Wirkola (auteur du très moyen « Hansel & Gretel ») a frappé très fort en mettant en scène le futur de 2073, c’est très réaliste dans les thèmes abordés ou dans son architecture. Le budget du film a été très bien utilisé pour la constitution des décors, on y croit vraiment !

Le casting est vraiment excellent. Même si Willem Dafoe est peu présent, il possède un vrai charisme et il garde un réel empreinte sur les sept soeurs Settman. Glenn Close a un rôle bien différent de sa filmographie et est assez surprenante à chacune de ses apparitions. Mais rien ne serait une réussite sans la présence de la talentueuse Noomi Rapace. J’aime énormément cette actrice, révélée au grand public par la trilogie « Millenium ». Elle a réussi à créer quelque chose d’assez formidable puisqu’elle sait donner à chacune des jumelles une vraie identité. Quand on les voit sur la même scène, c’est finement fait et intelligemment mis en scène. Elle livre une performance extraordinaire et impressionnante de justesse ! C’est quand même un sacré challenge de devoir interpréter sérieusement sept personnages différents !

211022.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

J’avoue que j’avais été alléché par les affiches et la phrase qui disait : « Vous ne devinerez jamais la fin ! « . Je tiens à préciser que c’est faux puisque la fin,on la devine à la moitié du film, dont moi qui avait réellement des doutes après 45 minutes du film. Mais c’est pas grave puisque je me suis régalé du début à la fin puisque ce film a son lot de surprises, tant dans sa violence et ses révélations tantôt surprenantes tantôt déchirantes (une scène en particulier lié au protocole de la « Child Association Bureau »). J’aurais aimé un peu plus de finesse dans le scénario.

Pour conclure, malgré quelques incohérences et maladresses due au scénario, « Seven Sisters » est un excellent divertissement avec un rythme soutenu, qui ne s’essouffle jamais, et une Noomi Rapace qui livre une de ses plus grandes performances d’actrice.

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

8/10

Bande-annonce :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s