Logan

Dans un futur proche, un certain Logan (Hugh Jackman), épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X (Patrick Stewart) souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante (Dafne Keen) traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

242685.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Mes attentes pour ce film ont été extrêmement élevées. C’est le troisième film dédié entièrement au mutant Wolverine, « Logan » sera le dernier dans lequel Hugh Jackman prête ses traits à ce héros emblématique. Réalisé par James Mangold, qui avait également réalisé « Le Combat de l’Immrotel », on est face, sans aucun doute, au meilleur film de toute la série consacrée aux héros Marvel et notamment aux X-Men. « Logan » se démarque de tous les autres films qui ont été portés à l’écran par une telle intensité. Dès la première scène, le réalisateur sait de quoi il raconte. Logan est un être fatigué par le poids des années, plus humain que jamais et qui n’a pourtant jamais été aussi brutal. La noirceur de l’histoire et de ses personnages est d’une grande pertinence. Je trouve qu’après 17 années à s’être attachés aux personnages de Hugh Jackman et Patrick Stewart, les voir dans un état de pareil, apporte quelque chose au long-métrage. L’histoire est d’une simplicité et se révèle inquiétant, me rappelant le chef-d’oeuvre d’Alfonso Cuaron : « Les Fils de l’homme ».

Tout d’abord, le film raconte énormément de choses tout en se tenant à une intrigue extrêmement efficace. Il traite de la minorité des mutants et développe d’autres thématiques et fait une analogie vraiment troublante avec l’Amérique d’aujourd’hui. L’Amérique dans laquelle prend place « Logan » est un pays perdu où la violence et le danger ne quittent jamais les personnages. Tout cela apporte une noirceur et une tension permanente au récit. Je trouve que le scénario est au-delà de mes attentes puisqu’il développe davantage la relation père-fils qui unit Logan à Xavier. De plus, la relation familiale qui se créé entre ces deux personnages et Laura est très touchante. C’est très beau et l’écriture est juste remarquable.

242060.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Hugh Jackman livre sa plus belle prestation et est particulière émouvant à deux scènes clés du film. Patrick Stewart est toujours excellent dans le rôle du Professeur Xavier, mais c’est surtout la petite Dafne Keen qui crève l’écran : incroyablement bluffante, elle exprime maintes émotions seulement grâce à son regard. Les personnages sont vraiment bien écrits.

« Logan » a toutes les qualités requises pour faire également partie des plus grands films de super-héros. James Mangold instaure une ambiance inédite, en mélangeant le western avec le côté Road Trip, cela donne un souffle nouveau avec une originalité particulièrement séduisante. La musique apporte quelque chose au film, qui m’a fait frissonner. Le côté sérieux du film se remarque par la justesse des dialogues intimes et la violence des scènes d’action. A l’image de tout le reste du film, la fin m’a scotché et bouleversante. L’impact émotionnel est considérable.

Pour conclure, « Logan » est une excellente conclusion au personnage de Wolverine et est un très bon film avec un Hugh Jackman au sommet. Le meilleur de tous les films liés à la franchise X-Men.

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

9/10

Bande-annonce :

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s