P.S. I Love You

Holly (Hilary Swank) et Jerry (Gerard Butler) sont un couple amoureux qui mènent une vie parfaite. A la suite de la mort soudaine de Jerry, Holly sombre dans une dépression. C’est alors qu’elle reçoit une lettre, la première d’une série de dix, rédigées par Jerry avant sa mort. Ces lettres, agencées tel un jeu de piste, lui donnent des instructions de chose à faire pour, à terme, tourner la page et afin réapprendre à vivre.

325819.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce film tient une place importante dans mon amour pour le cinéma. Je l’ai vu récemment en DVD et je suis toujours bouleversé par cette histoire d’amour. « P.S. I Love You » est l’adaptation du best-seller éponyme de la romancière irlandaise, Cecilia Ahern, et marque la seconde collaboration entre le réalisateur Richard LaGravanese et l’actrice Hilary Swank, un an après « Écrire pour exister ». Après le décès de son mari, la jeune femme voit ses repères se dégrader. La façon dont l’histoire est racontée est vraiment originale.

Le film commence avec une séquence de dispute, assez longue, d’environ 12 minutes avant le générique de début. Cette partie du film est certainement ma préférée, parce qu’elle montre en très peu de scènes à quel point ce couple est solide, et à quel point deux personnes sont faites l’une pour l’autre et c’est vraiment puissant.

Je trouve que la mise en scène du film est brillante. En général je n’aime pas beaucoup les flashback/retour en arrière pour nous raconter l’histoire complète suivant deux arcs narratifs. Mais de temps en temps, je tombe sur des petits bijoux scénaristiques, et je ne peux pas ne pas tomber amoureuse. Là, on comprend tout, on n’est jamais perdu, on suit l’histoire sans jamais râler pour savoir ce qui va se passer ensuite, on déguste simplement une belle histoire qui se termine, et une autre qui commence. Et puis, de toute façon, même si vous n’aimez pas les histoires qui font pleurer, il y a une panoplie de décors irlandais dont vous pouvez me donner des nouvelles.

102264.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Côté, casting, rien à dire, c’est tout simplement excellent.. Hilary Swank a certainement le rôle le plus compliqué, étant donné que le film alterne subtilement les scènes avant/après mort de Jerry. Elle doit donc exploser de bonheur sur une scène, et sur la suivante, paraître dévastée par le chagrin. Gerard Butler est charmant dans le rôle de son mari. Du côté des personnages secondaires,  si Gina Gershon et James Marsters sont d’une transparence totale(ce qui est regrettable) et que Lisa Kudrow demeure dans son registre habituel de bonne copine fofolle, certains auraient vraiment mérité d’être plus présents. C’est notamment le cas de Kathy Bates, toujours aussi géniale, et surtout du sexy Jeffrey Dean Morgan (qui me rappelle par moment Javier Bardem je trouve). Inexistant dans le roman, son personnage aurait été rajouté avec l’approbation de l’auteur, Cecelia Ahern. C’est sans doute la meilleure idée de ce film car celui-ci apporte une fraîcheur salvatrice dans les(trop) rares passages où il apparait.

Si on apprécie ce genre de film, il est difficile de rester insensible face à cette magnifique histoire d’amour.

Pour conclure, « P.S. I Love You » est un film émouvant et charmant grâce à son histoire et et à ses interprètes.

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

8/10

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s