Les Tuche 2 – Le Rêve américain

A l’occasion de l’anniversaire de « coin-coin », le benjamin de la fratrie, la famille Tuche part le retrouver aux États-Unis : les choses ne vont pas se passer comme prévu, mais alors pas du tout.

" LES TUCHE 2 "

J’avais apprécié le premier Tuche, sorti en 2011, puisqu’on a de la sympathie et de l’affection pour cette famille déjantée. 1,5 millions d’entrées en salles et 9 millions de téléspectateurs ont vu le film en 2014. Il était donc évident que le réalisateur Olivier Baroux fasse une suite à cette comédie devenue culte. J’étais curieux de découvrir la suite, voir comment les personnages et l’histoire allaient évoluer et surtout savoir si cette suite serait meilleure que le premier film..

Nous y retrouvons donc avec un certain plaisir la famille Tuche cinq ans plus tard, à Bouzolles. Jeff (l’excellent Jean-Paul Rouve) a racheté son usine pour ses collègues à qui il demande de respecter son sacro-saint principe de « travailler moins pour gagner plus ». Cathy ( la surprenante Isabelle Nanty) fait toujours du gratin et des frites. Le surdoué de la famille, Donald, dit Coin-Coin (Théo Fernandez), est parti aux États-Unis parfaire son anglais au camp d’été et manque à ses parents. Et comme dans le premier volet, c’est lui qui nous raconte, face à la caméra, l’histoire du rêve américain de sa famille.

" LES TUCHE 2 "

Malgré un scénario très mince, cette suite remplit à merveille ses objectifs et ses intentions : faire rire le public, même si le film ne plaira pas à tout le monde. En effet, les gens qui ont aimé/apprécie le premier film devraient aimer la suite, et ceux qui avaient détesté le 1 doivent fuir le deuxième opus. J’avoue que j’ai beaucoup ri devant ce film puisqu’il y a un comique de situation assez certain, un second degré pas si débile que ça. Il y a de bons gags dans la première partie (notamment la rencontre avec les Indiens et le délire autour de « La Petite Maison dans la Prairie »).

Olivier Baroux n’a pas un grand talent de mise en scène et d’un scénario riche, néanmoins, il aime ses personnages, interprétés par des acteurs inspirés, qui ont ainsi permis au film de trouver son public. Jean-Paul Rouve est très en forme dans l’improbable Jeff Tuche, le chef de la famille. Isabelle Nanty est très drôle, touchante et compréhensive dans son film et elle apporte quelque chose dans cette suite. Claire Nadeau est excellente et surprenante dans le rôle de Mamie Suze. Les autres membres de la famille n’étaient pas vraiment mis en avant dans le premier film mais ils sont exquis.

Pour conclure, « Les Tuche 2 – Le Rêve américain » est une suite plus réussie que le précédent avec des comiques de situation accessibles. A voir pour les fans des Tuche !

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

7/10

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s