Discount

Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menace leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillées…

314805.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

« Discount » est de ces oeuvres qui ont connu un véritable parcours du combattant avant de pouvoir atteindre les salles obscures. Cinq longues années ont été nécessaires afin de donner vie au projet, passant notamment par la case du financement participatif via une campagne menée et réussie. Avec un petit budget, ce premier long-métrage de Louis-Julien Petit est une réussite et un film français d’une très grande qualité.

En raison de la mise en place de prochaines caisses automatiques dans un magasin de type hard discount d’une petite ville du nord de la France, les employés sont soumis à la compétitivité entre eux. Seuls les meilleurs et les plus rapides seront gardés. Pour faire face à leur futur licenciement, cinq collègues Gilles (Olivier Barthelemy), Christiane (Corinne Masiero), Alfred (Pascal Demolon), Emma (Sarah Suco) et Momo (M’Barek Belkouk), décident de créer leur propre « Discount alternatif » en récupérant les produits invendables.

C’est une comédie sociale à la Ken Loach mais c’est surtout un film de combat contre la misère et le gaspillage alimentaire, mais un film qui a l’habileté de ne jamais tomber dans l’outrance caricaturale. Évidemment, comme dans la plupart des premiers films, « Discount » ne fait pas exception à la règle et souffre d’un problème de rythme et de maladresse et possède quelques incohérences mais le sujet est vraiment courageux.

311787.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Une des grandes qualités du film est son casting. Corinne Masiero est naturelle et tellement drôle et touchante à la fois. Pascal Demolon est vraiment authentique et possède une vraie présence à l’écran. Olivier Barthelemy joue Gilles, le jeune homme à l’origine du projet de l’épicerie solidaire. Sarah Suco est parfaite dans son rôle de mère à fleur de peau mais battante et courageuse. Quand à M’Barek Belkouk, il est très attachant. En plus des cinq employés, il y a Sofia (Zabou Breitman, excellente), la gérante. D’une part elle se concentre sur sa carrière et n’a pas le temps de se trouver un mari comme le souhaiterait sa mère. D’autre part elle ne semble jamais vraiment adhérer aux consignes de ses supérieurs pour optimiser son magasin, mais doit tout de même faire face à la pression. Car comme les employés elle doit se soumettre à quelqu’un au dessus d’elle. Une manière intelligente de montrer le caractère humain d’un « patron » malgré ses obligations. Sans en faire un personnage extrêmement sympathique, le réalisateur évite en tout cas de la rendre antipathique. Jusqu’au bout il fait de ses protagonistes des personnages authentiques, justes et forcément attachants.

Louis-Julien Petit fait d’eux une sorte de mélange entre Robin des Bois et Full Monty. De plus, il réussit à mettre dans son film un humour anglo-saxon avec des dialogues de qualité.

Pour conclure, « Discount » est un film bien interprété et possède un vent frais et vivifiant. A découvrir d’urgence !

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

9/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s