Rien à déclarer

1er janvier 1993 : passage à l’Europe. Deux douaniers, l’un belge, l’autre français, apprennent la disparition prochaine de leur poste frontière situé dans la commune de Courquain France et Koorkin Belgique. Francophobe de père en fils et douanier belge trop zélé, Ruben Vandevoorde (Benoît Poelvoorde) se voit contraint et forcé d’inaugurer la première brigade volante mixte franco-belge. Son collègue français, Matthias Ducatel (Dany Boon), considéré par Ruben comme son ennemi de toujours, est secrètement amoureux de sa soeur. Il surprend tout le monde en acceptant de devenir le co-équipier de Vandevoorde et sillonner avec lui les routes de campagnes frontalières à bord d’une 4L d’interception des douanes internationales.

19603002.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Avec les 20 millions d’entrées du phénomène « Bienvenue chez les Ch’tis », l’attente autour du troisième film de Dany Boon en tant que réalisateur est forcément énorme. Malheureusement, le résultat est un peu décevant… Une comédie un peu décevante où l’on pouvait s’attendre à mieux car le pitch sur une brigade volante mixte avec deux douaniers qui se détestent, obligés de s’associer était assez originale. Mais le film s’avère assez inégale…

Dany Boon ne quitte pas le Nord qui l’a transformé en « roi du box-office » mais montre encore plus haut en nous racontant une histoire autour de la frontière belge. Si la seconde partie est vraiment amusante, la seconde s’avère un peu plus faible et moins drôle. Un divertissement inégal mais qui contient malgré tout quelques scènes sympathiques et amusantes.

19603004.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Qui d’autre que Benoît Poelvoorde aurait pu incarner ce douanier belge autoritaire, colérique et raciste ? Un rôle spécialement écrit pour l’acteur par Dany Boon et qui permet de retrouver le genre de personnage que Poelvoorde incarne à la perfection. Un rôle qui permet au comédien de se lâcher. A côté, Dany Boon paraît plus en retrait dans le rôle du douanier français mais l’opposition entre les deux acteurs fonctionne à merveille.  Les seconds rôles sont excellents (mention spéciale à Karin Viard et à François Damiens, irrésistibles en cafetiers) et Laurent Gamelon en malfrat à la tête d’une bande de pieds nickelés est à mourir de rire. La scène de l’ambulance est vraiment très très drôle. Je remarque notamment en voyant ce casting que Dany Boon a réuni un casting franco belge réussi avec notamment Bouli Lanners et François Damiens du côté Belge et Jérôme Commandeur, Zinedine Soualem et Bruno Lochet du côté Français.

Ce film est assez différent des Ch’tis mais il ne déclenche pas autant de fous rires mais Dany Boon réussit à nous faire passer un bon moment.

Pour conclure, « Rien à déclarer » est une comédie sympathique, qui plaira à toute la famille.

Et vous, qu’avez-vous pensé ?

6,5/10

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s